Page 214 sur 217

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 10 Fév 2021, 17:56
par Rockandrail
Très étranges, ces nouveaux sièges bas circulaires répartis au milieu de l'allée.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 11 Fév 2021, 11:02
par SAVAJOL
- Z - a écrit:Ayant intégré à la fin de l'année dernière le pôle qui s'occupe du développement des matériels Transilien, je vais pouvoir vous donner quelques nouvelles du front.
....
Mantes la Jolie à Tournan et de Creil à Melun ! :lol:

GW


Bonne nouvelle !
Le Sharfenberg fonctionne encore à cette température ?
Le tarage des pantos sous caténaire non régularisée 1500 V ?
Le phénomène d'instabilité basse fréquence 5Hz avec phénomène de pompage sur les Sous-Stations suite matériel équipé PCMF ? :mrgreen:

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 11 Fév 2021, 13:50
par - Z -
Tout ce Schmilblick sera bien sûr testé lors des futures marches d'essais dynamiques prochainement prévues dans des contrées "adaptées" ! :cool: :mrgreen:
GW

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 13 Fév 2021, 12:40
par SAVAJOL
Hello,

ce soir, Samedi 13/02 à 21h00 sur la chaîne LCP, un docu sur la SNCF "Voyage à Bessèges :

Résumé du programme
Réalisateur suisse, Manuel Lobmaier apprend que la ligne ferroviaire qu'il empruntait depuis son enfance pour rejoindre sa maison de vacances dans les Cévennes, a été fermée. Il ne renonce cependant pas à s'y rendre en train, TGV excepté. Si tout est facile jusqu'à la frontière, un véritable parcours de combattant l'attend aussitôt arrivé en France. Qu'est-il arrivé au réseau ferroviaire français ?

Source Télé Loisir :
https://www.programme-tv.net/programme/ ... -besseges/

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 18 Fév 2021, 10:39
par SAVAJOL
Bonjour,

des nouvelles de Railcoop avec une analyse intéressante de RailduSud:
http://raildusud.canalblog.com/archives ... 91909.html

ça progresse, ça progresse ...

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 20 Fév 2021, 08:40
par domi
Faudra voir à l’usage.. Il me semble quand-même que le trajet par St-Germain des F et Montluçon est nettement plus long en km que le trajet originel fort intelligemment ( :twisted:) démantelé par la SNCF, tout en laissant Clermont-Ferrand hors course, et donc limitant les retombées commerciales. M’enfin, il faut quand-même saluer l’initiative, à contre-courant de la SNCF qui n’a plus qu’une idée en tête, se rapprocher de l’avion et le concurrencer. :roll:

Domi

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 20 Fév 2021, 10:22
par Vaporiste
Mais quel est l'état des voies après autant d'années d'abandon ? Il faudra un sérieux débroussaillage et l'état des ouvrages d'art quel est-il ?

______
Claude

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 20 Fév 2021, 11:58
par tyrphon
Le trajet par Montluçon était plus fréquenté que celui par Ussel. A la dernière grande époque (disons années 80), il y avait deux RTG et un train de nuit sur l'un, contre une unique RGP sur l'autre.
En plein été, il fallait même doubler la RTG, et il y avait du monde!
Bien sûr, je doute qu'il y ait eu beaucoup de passagers faisant l'intégralité du trajet, mais ça montait et ça descendait pas mal sur la section Gueret-Lyon que j'empruntais le plus souvent.
Faute d'accord avec la région Auvergne-Rhone-Alpes, seul le trajet Bordeaux-Montluçon a été ressuscité. hangement à Montluçon et Riom obligatoire! D'ailleurs, il n'y a même plus de liaison directe Montluçon-Lyon.

Pour remonter dans le passé, mentionnons aussi l'extraordinaire train de nuit St-Gervais<->La Rochelle qui, lui, passait par Clermont. Quatre trains s'arrêtaient à Guéret certaines nuits... Il y avait de l'activité!

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 27 Fév 2021, 12:15
par domi
Débat très intéressant (et courtois) entre JB Djebbari (secrétaire d'Etat aux transports) et Eric Zemmour sur C-News hier soir, toujours arbitré par la charmante Christine Kelly. Les 25 premières minutes sont consacrées à la débâcle du transport ferroviaire dans notre pays. Chacun se fera son opinion. :P

https://m.youtube.com/watch?v=TEMyLCun2fg

Domi

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

MessagePosté: 28 Fév 2021, 00:53
par SAVAJOL
Merci Domi pour l'info. Des descriptions sur la situation du chemin de fer réalistes ... étonnant même pour un lrem qui ne racontait pas tout à fait la même chose en 2018 ... :roll:
Mais pas de solutions : c'est l'Europe qui dicte ...
Ils ont quand même oubliés de mentionner, pour l'Allemagne, les sommes astronomiques injectées dans le système ferroviaire par les pouvoirs publics ; alors qu'en même temps, en France, on nous serine qu'il n'y a plus d'argent depuis 30 ans ... Jusqu'à une certaine année 2020 :mrgreen:
L'analyse sur la bascule du pilotage de la SNCF par les ingénieurs versus politiques est intéressante aussi ... Elle se retrouve d'ailleurs dans de nombreux pans de l'industrie française. Mon beau père, ingénieur chez Sollac, a vu aussi comment ce fleuron industriel s'est fait cueillir et démanteler in fine par l'indien Mittal. Les politiques ne connaissent pas grand chose aux affaires industrielles (du moins c'est l'impression qu'ils me donnent) ... On a vu qu'ils n'y connaissaient pas grand chose aux affaires sanitaires non plus ... Du coup, Armée de communiquants, de consultants, d'experts, sûrement effroyablement intelligents, mais ne poursuivant peut être pas un idéal de France forte ... Et bossant avec toujours leur idéologie made in USA 1950, communiste contre capitalisme, bloc de l'est contre ouest ... c'est comment qu'il se nomme : Mac Kinsey and co, c'est ça ?
Bref, on n'est pas sorti ...
A propos de consultants, une anecdote vécue par une connaissance travaillant à l'échelon national :
Les trains de fret doivent être porteurs de lanternes en queue de trains (en simplifiant les règles ). Une réunion s'est tenue suite à des problèmes de stock de lanternes de queue et d'emprunt (indélicat) entre compagnies opérant sur le sol national. Un consultant a conclu qu'il serait avantageux d'avoir un gars dans un triage pour gérer les lanternes. Ils ont bien rigolé, paraît-il quand les gens de la SNCF lui ont répondu qu'il venait de réinventer le métier de lampiste ...
D'ailleurs, maintenant, on remarquera que les lanternes, jaunes pour tout le monde avant, sont devenues de couleur marron chez ECR ... par exemple.
L'Europe parle même de supprimer les lanternes de queue et mettre des plaques simples comme fait Outre Rhin ... pour simplifier ... Sauf que la France n'a pas le bloc absolu partout (pénetration en canton occupé interdite). Bref, encore une spécificité Française qui doit sauter mais qui sera compliquée à mettre en œuvre au regard de nos systèmes d'exploitation ( risque = rattrapage en marche à vue dans un canton occupé de nuit ou en zone de tunnel non équipé de carré de protection).
Bon, je m'éloigne du sujet ...
Ce que j'en retiens, c'est surtout qu'ils (les chefs de la France) n'ont toujours pas de vision claire sur le chemin à prendre pour remettre en route la machine ferroviaire, tellement ils se sont ingéniés à diluer les responsabilités et augmenter les centres de décisions, fabricant un véritable Gloubiboulga abracadabrantesque politique. Dit autrement, ils ne pourront jamais être d'accord entre eux, et les communiquants, consultants, experts feront encore la pluie et le beau temps, mais pas pour les citoyens et les cheminots.
Et si ça merdoie encore, c'est la faute à l'Europe, pour nous expliquer le bazar, en dernier recours ... Frexit du coup ? :rhaaa:
C'est ça la solution qu'il faut décrypter entre les lignes ? :bombe:
Ben c'est pas folichon ...