Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Les photographies, l'actualité, tout ce qui concerne le chemin de fer réel actuel.

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar fondunorvégien43
08 Mar 2021, 22:04

et si la SNCF est le premier transporteur routier de France, c'est bien une déviance du "système" SNCF.

je ne sais pas si c'est une déviance , je pense simplement que c'est juste une adaptation au système plus souple du transport routier.
Si ce sont des "privés " qui roulent pour la SNCF en utilisant des infrastructures presque gratos c'est que la SNCF n'est pas capable de le faire alors qu'à une certaine époque Calberson avait un quasi monopole .

J'aime bien ce qu'on voit en ce moment à l'arrière des camions :
" Si vous l'avez c'est qu'un camion vous l'a apporté "

J'ai beau chercher depuis longtemps je n'ai pas encore vu un wagon dans ma cour , mais comme le dit savajol je suis un néocon . L'insulte , l'argument qu'on utilise quand on n'en a pas .................

Et pour répondre encore à Savajol si le train passe dans la vallée de la Roya c'est juste que , par chance , la ligne n'a pas trop subi de dégâts , alors qu'il manque dix km de routes . Si cela avait été le contraire j'attendrais encore ses commentaires dithyrambiques .
Et pour rafraîchir sa mémoire les camions ont continué de rouler bien que les chauffeurs n'aient pas d'endroits pour manger ni se laver . Il y en a qui font la grève pour beaucoup moins que ça....
Je précise que je ne suis pas routier mais que des cheminots j'en ai plein la famille , mais vraiment plein . :D
Ca doit bien faire 40 ans que je lis la Vie du Rail , surtout le courrier des lecteurs qui me déclenche des fous rires .
Ca les fait marrer de me voir faire un réseau à mon âge , un réseau d'inspiration Norvégienne , un pays où les trains roulent un tiers de l'année dans la neige.
fondunorvégien43
 
Messages: 73
Enregistré le: 05 Jan 2021, 14:08

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar SAVAJOL
08 Mar 2021, 22:10

fondunorvégien43 a écrit:
et si la SNCF est le premier transporteur routier de France, c'est bien une déviance du "système" SNCF.

...

J'ai beau chercher depuis longtemps je n'ai pas encore vu un wagon dans ma cour , mais comme le dit savajol je suis un néocon . L'insulte , l'argument qu'on utilise quand on n'en a pas .................

....


Oulà, non, il ne faut pas voir d'insulte ; néocon comme diminutif de néo-conservateurs, pas du tout comme "nouveau c..n".
Je ne me permets pas, quand même.
Mes excuses si tu y as vu une insulte de ma part. :yin
RMB Gennevilliers http://www.rmb.asso.fr
SAVAJOL
 
Messages: 627
Âge: 47
Enregistré le: 24 Fév 2013, 12:34

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar SAVAJOL
08 Mar 2021, 22:14

fondunorvégien43 a écrit:
et si la SNCF est le premier transporteur routier de France, c'est bien une déviance du "système" SNCF.

j....
Et pour rafraîchir sa mémoire les camions ont continué de rouler bien que les chauffeurs n'aient pas d'endroits pour manger ni se laver . Il y en a qui font la grève pour beaucoup moins que ça....
...


Oui.
Les trains aussi.
RMB Gennevilliers http://www.rmb.asso.fr
SAVAJOL
 
Messages: 627
Âge: 47
Enregistré le: 24 Fév 2013, 12:34

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar Ferrovipat56
09 Mar 2021, 06:05

Certes, les trains ont roulé, mais leurs conducteurs avaient des lieux pour se restaurer «  à la gamelle «  . Pour les chauffeurs routiers, ils ne disposaient que de leurs cabines. Je vous laisse deviner l’ ambiance pour ceux qui partent à la semaine !
Néanmoins, ceux qui pouvaient travailler l’ont fait du mieux qu’ils pouvaient.
Chapeau aux services sanitaires qui alertaient depuis longtemps contre l’etat de leur services, ils ont tenu leur place courageusement.
Il m’est revenu une phrase que l’etat major prussien utilisait à propos des poilus : ce sont des lions dirigés par des ânes
Ferrovipat56
 
Messages: 122
Enregistré le: 13 Mar 2015, 21:33

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar fondunorvégien43
09 Mar 2021, 09:02

ok Savajol , excuses acceptées , on voit là la limite des abréviations hasardeuses . ;)

pour expliquer un peu ma réticence envers le transport ferroviaire j'ai travaillé avec le transport de grosses boites et jamais la SNCF n'a pu assurer . Ca nous a valu des repas familiaux animés . Ca s'arrête là :D
fondunorvégien43
 
Messages: 73
Enregistré le: 05 Jan 2021, 14:08

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar SAVAJOL
09 Mar 2021, 09:15

Ferrovipat56 a écrit:Certes, les trains ont roulé, mais leurs conducteurs avaient des lieux pour se restaurer «  à la gamelle «  . Pour les chauffeurs routiers, ils ne disposaient que de leurs cabines. Je vous laisse deviner l’ ambiance pour ceux qui partent à la semaine !
Néanmoins, ceux qui pouvaient travailler l’ont fait du mieux qu’ils pouvaient.
Chapeau aux services sanitaires qui alertaient depuis longtemps contre l’etat de leur services, ils ont tenu leur place courageusement.
Il m’est revenu une phrase que l’etat major prussien utilisait à propos des poilus : ce sont des lions dirigés par des ânes


Et c'est là tout le mal de notre pays : on se range du bon côté en louant le sacrifice des autres "vous vous rendez compte" mais personne ne s'offusque de leur conditions de boulot tant que son colis arrive dans sa cour. Pire on attaque les gens qui font grève pour améliorer leur quotidien. Ah si, on tape sur des casseroles :cool: :H2:
https://www.leparisien.fr/sports/corona ... 305842.php
Tiens pour une fois se ne sont pas les cheminots en grève ...

Les ânes néocons qui dirigent ont quand même des relais un peu partout dans la société; c'est ce que je me dis.

Apres, les conditions de boulot de cheminots ... Je n'ai pas entendu les mêmes histoires et finalement je n'écrirai pas dessus, vous vous en foutez un peu, beaucoup, passionnément, à la folie.
C'est dingue, on cause aménagement du territoire et ça revient sur les sal..ds de cheminots qui font grève .... Les gens sont bien dressés par bfm quand même ... Faut changer de logiciel de main invisible du marché... :vieux:
Modifié en dernier par SAVAJOL le 09 Mar 2021, 09:25, modifié 1 fois.
RMB Gennevilliers http://www.rmb.asso.fr
SAVAJOL
 
Messages: 627
Âge: 47
Enregistré le: 24 Fév 2013, 12:34

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar SAVAJOL
09 Mar 2021, 09:17

fondunorvégien43 a écrit:ok Savajol , excuses acceptées , on voit là la limite des abréviations hasardeuses . ;)

pour expliquer un peu ma réticence envers le transport ferroviaire j'ai travaillé avec le transport de grosses boites et jamais la SNCF n'a pu assurer . Ca nous a valu des repas familiaux animés . Ca s'arrête là :D


Comme toujours ...
Et du coup, tu as donné le trafic aux camions ou a un autre opérateur ferroviaire ... ?
RMB Gennevilliers http://www.rmb.asso.fr
SAVAJOL
 
Messages: 627
Âge: 47
Enregistré le: 24 Fév 2013, 12:34

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar BURLINGTON
09 Mar 2021, 10:11

Les restaurants routiers sont ouverts. J'en connais plusieurs. Ils accueillent les routiers pour le sanitaire (douche, etc) et les repas. Avec capacité réduite et gestes barrières assurés (Distanciation et masques). Ils font aussi des repas à emporter. Les routiers ne sont aussi malheureux que cela.
PREVOST Alain
Avatar de l’utilisateur
BURLINGTON
Riveteur de laiton
 
Messages: 4455
Âge: 67
Enregistré le: 13 Déc 2007, 21:40
Localisation: Au pays des lentilles AOC

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar Ferrovipat56
09 Mar 2021, 10:27

Maintenant oui, mais lors du premier confinement dont je parle, les restos étaient fermes
Ferrovipat56
 
Messages: 122
Enregistré le: 13 Mar 2015, 21:33

Re: Bonnes et mauvaises nouvelles du rail français

Messagepar bernard21
09 Mar 2021, 13:36

fondunorvégien43 a écrit:je ne sais pas si c'est une déviance , je pense simplement que c'est juste une adaptation au système plus souple du transport routier.
.


SAVAJOL a écrit: Les signaux envoyés par les politiques ont été clairs : dé-régularisation des transports et absence de budget pour promouvoir le fer.



Là encore, je me demande si l'explication n'est pas à chercher ailleurs que dans ce que sont ou font les uns ou les autres... à qui, du coup, il ne servirait à rien d'adresser des reproches.

L'idée m'en est venue en lisant un article mis en ligne par le "comité national routier" https://www.cnr.fr/download/file/publications/Rail-route%20_%20concurrence%20ou%20compl%C3%A9mentarit%C3%A9%20_.pdf (que l'on ne peut donc pas soupçonner de pencher du côté du rail), qui met en avant le fait qu'on a "changé d'époque", pour les échanges de marchandises.

Le "rail" ne souffrirait ainsi pas seulement de l'affaiblissement drastique des transports de pondéreux, due à la "désindustrialisation" et à la "fermeture des mines", et/ou de la chute de plus des 2/3 des engrais et autres produits chimiques du fait de la pensée écologique, mais il serait en fait victime d'un changement dans les habitudes et les modes de consommation.

Sans nier la réalité des transports routiers à longue distance, attribués à l’internationalisation du commerce (il ne va quand même pas jusqu'à nier l'existence des "murs de camion" sur la voie de droite des autoroutes), il avance le fait que fait qu'il y aurait en parallèle "un très fort développement du transport local et régional", lié au phénomène des "zones urbaines de 10, 20 ou 30 kilomètres de diamètre" qui ont remplacé les villes traditionnelles, et à l'intérieur desquelles s'effectueraient la majorité des déplacements de marchandises.

Il va jusqu'à avancer que cela aurait fait chuter la distance moyenne de transport à "moins de 100 km", expliquant la faible part que peut désormais y prendre le rail.

Car, pour lui, la "distance de pertinence" du chemin de fer, fondée sur la moyenne de la longueur de ses déplacements d aujourd'hui, serait de 350 km, alors que pour le camion, elle commencerait au premier kilomètre.

Cqfd...

Et pas de chance, le rail ne serait attractif qu'à partir d'un transport sur plus de 1000km, "pile poil" la distance entrer les deux bouts de la France...

Bien sur, tout cela s'accompagne d'une "analyse" assez fine, qui ferait, par exemple, que les "produits de carrière" ne parcourraient en moyenne que 10 à 20 km avant d'être livrés, que la "chimie de base" en ferait plus de 250, que ce ne sont, finalement, que les "marchandises pauvres" qui se prêtent au transport sur grandes distances, que le fer ne peut pas concurrencer la route pour la livraison des "produits agroalimentaires riches" [et] les "produits manufacturés à forte valeur ajoutée" qui ont besoin de "conditions de transport de qualité", etc, etc...

Chacun pourra s'en faire l'opinion qu'il veut, en lisant l'article, quitte à se poser la question de savoir pourquoi son auteur ne se demande pas aussi pourquoi et comment, un mode de transport qui doit employer autant de main d'oeuvre, sans aucune possibilité technique de la "mécaniser", peut être finalement plus rentable, en termes de coûts d'exploitation, qu'un autre dont chaque salarié, dit-on, transporte 30 fois plus de marchandises (et encore plus de passagers), à lui tout seul.

En principe, "l'économique-financier" n'aime guère ce qui coûte plus cher au départ, sans pouvoir être "rationnalisé" ensuite.

Il ya donc, surement, d'autres explications que je ne vois pas...

et je vais essayer de mettre la main dessus, moi qui ne suis ni cheminot, ni routier (malgré la " légère préférence" qu'on peut deviner), mais qui suis convaincu que la faute ou la cause du phénomène n'est pas unique, ni celui-ci irrémédiable: car, ce serait bien la premlière fois, dans notre histoire économique.
Avatar de l’utilisateur
bernard21
 
Messages: 78
Âge: 72
Enregistré le: 02 Sep 2018, 19:01
Localisation: Bourgogne, côte d'or, près de la gare d'Is sur Tille...

PrécédenteSuivante

Retourner vers Photographies et actualités ferroviaires

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 3 invités