L'autorail Decauville du PLM

Les photographies, les récits, tout ce qui concerne le chemin de fer ancien.

L'autorail Decauville du PLM

Messagepar alpha3175
08 Avr 2021, 10:12

En 1935, le réseau PLM commandait à la société Decauville des autorails puissants pour la desserte des Alpes et ses lignes à relief accidenté dont la célèbre rampe de Vif au Monestier où sur plus de 20 km la déclivité est de 25mm/m.
En raison de son capot moteur proéminent, on lui a parfois donné le nom de "nez de cochon".

https://cheminot-transport.com/2021/04/decauville-600-cv-plm-1936.html
alpha3175
 
Messages: 34
Enregistré le: 26 Déc 2017, 15:08

Re: L'autorail Decauville du PLM

Messagepar dedreux
08 Avr 2021, 13:23

Il semble me rappeler (mais il faut que je retrouves ma documentation ! ) que les CF de l'Etat auraient également commandé et reçu à la même époque : deux exemplaires de ces autorails.
Il est intéressant de rappeler que la "Société Minière de Normandie" racheta deux autorails Decauville (ex PLM ou ex Etat ?) qui avaient conservé l'aspect original avec capots moteurs extérieurs. Ces engins assuraient des trains ouvriers ou pour d'autres services internes de la SMN, sur leur longue ligne privée de Caen (site SMN ) à Soumont (mines ).
dedreux
 
Messages: 56
Enregistré le: 02 Oct 2018, 08:27

Re: L'autorail Decauville du PLM

Messagepar alpha3175
08 Avr 2021, 20:20

Dans la RGCF de Mai 1946, il est donné le détail des commandes des Decauville 600ch. Les 9 premiers ont été commandés par la PLM numérotés DC 2001 à 2009. Les 10 suivants ont également été commandés par le PLM mais la livraison a été effectuée à la SNCF créée depuis lors, numérotés DC 2101 à 2110. Si dans cette deuxième série ils avaient gagné 20ch, ils avaient perdu leurs nez!. Il n'est pas fait état, en 1946, d'autres exemplaires. Par contre il y a eu 2 Decauville Etat de 300 ch avec un ne également mais ce ne sont pas les mêmes.
Pour le deuxième point, je l'ai aussi lu quelque part mais je n'ai pris mes sources qu'à partir des RGCF, des bulletins PLM, des revues de génie civil et du SIA (ingénieurs automobile) et là cela ne figure pas.
Merci pour vos éléments complémentaires.
alpha3175
 
Messages: 34
Enregistré le: 26 Déc 2017, 15:08

Re: L'autorail Decauville du PLM

Messagepar 242TE66
08 Avr 2021, 22:19

Les deux autorails de l'Etat avaient aussi un nez (un groin ?), mais plus allongé que ceux du PLM. Ils étaient à transmission mécanique et équipés de deux moteurs Saurer BXD 6 cylindres de 150 ch.

N° Etat: ZZy 25101 et 102, SNCF ZZ DC 1101/1102 puis X DC 1101/1102.

Livrés en 1937, réformés en 1951 et vendus à la SMN.

Le Nord avait également reçu deux autorails Decauville bi-moteurs en 1934: ZZ 13 et 14 (SNCF ZZ DC 1001/1002). Deux moteurs Saurer BXD 6 cylindres de 130 ch, transmission mécanique. Leurs nez étaient plus camus que ceux de l'Etat...! Transférés en Allemagne, ces deux autorails furent rayés des effectifs de la SNCF pendant la guerre. Cinq autorails à caisse assez semblable à ceux du Nord mais à voie métrique furent construits en 1935 pour l'Indochine (3 bi-moteurs et 2 monomoteurs).

Source: Autorails de France, tome 2.

242TE66 :coucou:
Festina lente!
Avatar de l’utilisateur
242TE66
 
Messages: 403
Enregistré le: 01 Mai 2012, 15:47
Localisation: Auvergne & IdF

Re: L'autorail Decauville du PLM

Messagepar alpha3175
09 Avr 2021, 19:45

242TE66 a écrit:Les deux autorails de l'Etat avaient aussi un nez (un groin ?), mais plus allongé que ceux du PLM. Ils étaient à transmission mécanique et équipés de deux moteurs Saurer BXD 6 cylindres de 150 ch.

N° Etat: ZZy 25101 et 102, SNCF ZZ DC 1101/1102 puis X DC 1101/1102.

Livrés en 1937, réformés en 1951 et vendus à la SMN.

Le Nord avait également reçu deux autorails Decauville bi-moteurs en 1934: ZZ 13 et 14 (SNCF ZZ DC 1001/1002). Deux moteurs Saurer BXD 6 cylindres de 130 ch, transmission mécanique. Leurs nez étaient plus camus que ceux de l'Etat...! Transférés en Allemagne, ces deux autorails furent rayés des effectifs de la SNCF pendant la guerre. Cinq autorails à caisse assez semblable à ceux du Nord mais à voie métrique furent construits en 1935 pour l'Indochine (3 bi-moteurs et 2 monomoteurs).

Source: Autorails de France, tome 2.

242TE66 :coucou:



Merci pour ces compléments. En effet les nez des Decauville 300ch de l'Etat avait un nez plus effilé qui leur donnait une plus belle apparence. La décennie 1930 pour les autorails est d'une telle richesse qu'il est difficile de tout maîtriser.
alpha3175
 
Messages: 34
Enregistré le: 26 Déc 2017, 15:08


Retourner vers Histoire ferroviaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités